Sans titre (3)

Le troisième personnage anthropomorphe est en phase de métamorphose. Il tient un prisme triangulaire entre ses mains, possible allégorie mystique de sa mutation. Cette figure est en lien avec l’environnement qui l’entoure, et pourrait se transformer en animal dont les formes primitives sont très présentes dans les contours des œuvres.

Cette dernière métamorphose accentue la notion de double découverte par l’artiste. Cette exploration intérieure est conduite par la présence récurrente des mains. Celles-ci guident toute cette recherche en accompagnant les figures de chacun des trois niveaux de grilles labyrinthiques. Tous les vides des lignes sont remplis par des successions d’icônes qui entourent les scènes centrales. Elles sont proposées à chaque fois selon diverses variations de pigments de couleurs disposées dans un ordre différent. Elles agissent à la fois comme des barrières de protection et comme des filtres successifs aux microcosmes centraux créés par l’artiste.

En conclusion, ces œuvres correspondent à un carnet de voyage intérieur similaire à des cartes de tarots influencées par le rêve, la méditation et la réflexion. Ces images doivent nous permettre de prendre conscience de notre propre inconscience.

Laurent Possa

Artiste plasticien né à Sierre le 14 mars 1959, Laurent Possa vit et travaille à Signèse et St Léonard. Il fréquente l’école cantonale des beaux-arts de Sion de 1978 à 1983. Lauréat de plusieurs prix en 1989 et 1992, il obtient une bourse de la fondation Bailly à Lausanne, le prix de l’exposition Jeune peinture suisse à Bâle, ainsi que le prix d’encouragement de l’Etat du Valais. Il expose dans divers lieux en Suisse et à l’étranger et réalise des sculptures destinées au domaine public. Artiste de plusieurs pratiques : peintures, découpages et sculptures monumentales, il participe activement et bénévolement pendant 14 ans au projet collaboratif du centre culturel de la Ferme-Asile à Sion, qu’il perçoit comme un laboratoire d’artistes.

Plus