Dallèves Raphy

Raphy Dallèves naît à Sion le 26 janvier 1878. Joseph Morand lui donne les premières leçons de peinture ; en 1899, il se rend à Paris suivre l'Académie Julian, puis l'Académie des beaux-arts auprès de Léon Bonnat. Il revient en Valais en 1906 et travaille dans le val d'Hérens, particulièrement à Hérémence. Il se lie d'amitié avec Ernest Biéler, établi à Savièse et imite son aîné, dans ses thèmes comme dans sa technique. Très épris de l'Italie, il effectue de nombreux séjours à Florence et à Venise. Il réalise un œuvre exclusivement valaisan, qui se caractérise par un réalisme outrancier. Il meurt à Sion le 6 juillet 1940. Il lègue à l'Etat du Valais deux cents œuvres, permettant ainsi la création du musée des beaux-arts de Sion, où, aujourd'hui encore, est conservé l'ensemble le plus représentatif de l'artiste.

Jeune fille d’Hérémence

Pastel sur carton, 45 x 37 cm La Jeune fille d’Hérémence de Raphy Dallèves porte un costume similaire à celui de la femme vue de dos et en prière, dans « Le cimetière d’Hérémence » d’Edouard Vallet. Il y a tout d’abord le chapeau, légèrement recourbé sur les oreilles. C’était celui que portaient les dames au temps de Dallèves et de Vallet. Il est fait de paillée tressée. Les bandes de paille...

Plus